Mode

La mode : un moyen d’expression de sa créativité ou phénomène de masse ?

Certains peignent, d’autres écrivent, mais la créativité touche tous les moyens d’expression et bien évidemment la mode. En effet qu’il y a-t-il de plus créatif, d’original et personnel que de créer un vêtement ? Il ne s’agit pas de prendre un tissu et d’y découper tel un automate ou une machine industriel le patron d’un pantalon ou d’une veste. Non, la mode avec un grand M, c’est l’expression d’un ressenti et d’un vécu qui fait que l’artiste choisira une matière plutôt qu’une autre, qu’il assemblera les morceaux de cette façon, qu’il choisira jusqu’au maquillage et chaussures à assortir à son œuvre.

La créativité de l’artiste

Dans ce cas, l’oeuvre faite de tissus et entièrement façonnée par sa main exprime la créativité du styliste. Ce n’est pas pour rien que l’on parle de talent. C’est un talent, un don que l’on a ou pas. Vous allez objecter que le métier s’apprend. Oui, pourtant, rares sont ceux qui s’inscrivent dans une école de stylisme sans en avoir la vocation. C’est un métier de passion et il ne nous viendrait pas à l’esprit de pratiquer cette discipline pendant des heures, sans avoir une véritable envie, un véritable besoin de s’exprimer à travers cet art. Car, oui, à certains égards, la mode relève de l’artistique servant à véhiculer les idées du créateur. Sans aller jusqu’aux grands couturiers, la créativité dans la mode peut s’exprimer par tous les moyens.

Ainsi, l’amateur de couture, la blogeuse mode férue de customisation ou la fashionista sont autant de personnalités qui ont choisi la mode comme moyen d’expression de leur créativité. Nous-même, en portant ce jean avec ce top, alors que la voisine le porterait avec un chemisier, on exprime également notre individualité. C’est notre goût, notre personnalité, notre façon de mixer les éléments ! Cependant, la mode n’est pas uniquement un moyen d’expression de sa créativité et le terme galvaudé, aujourd’hui, recouvre une seconde notion moins pédagogique et plus terre-à-terre.

De ce fait, la mode s’exprime aussi dans tous les secteurs et de nos jours, on ne parle plus uniquement de tendance lors des défilés, mais également dans tous les domaines. La mode a interagi dans tous les secteurs d’activités. Rappelez-vous comme la danse de la Techtonik était à la mode, ou la gestion de son Tamagoshi à l’époque. C’était la mode. Le terme est de nos jours employé pour une grande quantité de phénomènes dont le succès est plus ou moins brefs.

Je finirais donc par cette énigmatique et redondante phrase : « La mode, c’est à la mode ! »

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close