Industrie

Comment choisir un guidage linéaire ?

Le choix d’un guidage linéaire demande du temps et de la réflexion. Aussi, une étude complète doit être faite pour choisir la meilleure solution. Cet article vous donne quelques indications pour vous guider dans le choix d’un guidage linéaire.

Se donner le temps de la réflexion avant de choisir un guidage linéaire

Le concepteur industriel doit se poser une série de questions face à la section guidage linéaire de son projet. Celles-ci vont de la sélection d’une technologie à la prise en compte des différentes informations essentiellement mécaniques :

  • encombrement,
  • capacité de charge,
  • rigidité,
  • précision.

Tels sont les éléments des questions techniques à se poser. La question abordant l’environnement de l’équipement devra prendre en compte la sensibilité de certaines technologies aux poussières, aux températures extrêmes, à la pollution, etc.

La question financière est importante. Elle aborde le coût de l’équipement, la maintenance, le montage, l’énergie nécessaire au fonctionnement.

Pour finir, le guidage linéaire aura d’importants impacts sur les performances de la machine, sa rentabilité, ses cadences de fonctionnement et donc sur sa durabilité. Aspect important d’un projet, il doit être examiné en détail afin d’effectuer les bons choix concernant les solutions de guidage linéaire.

Se poser les bonnes questions avant de choisir un guidage linéaire

Posez-vous les questions : quels sont les critères prépondérants ? Quelles sont les priorités ?

Logistique, machines spéciales, transports, conditionnement, etc., les domaines d’application du guidage linéaire sont divers. Ayant des critères de sélection communs dans la plupart des cas, chacun des secteurs a ses exigences bien particulières.

Les points fondamentaux à analyser sont : la vitesse, la précision, l’encombrement, la légèreté, la résistance à la corrosion et la capacité de charge. Certaines confusions sont à éviter. La sélection d’un système de façon inutile et trop exact peut s’avérer contre-productive et provoquer des blocages de la machine.

Les différents modes de guidages linéaires

Au départ, on peut choisir entre soit un guidage compliqué intégrant des éléments roulants, soit un guidage « classique » par contact glissant.

La solution initiale présente l’avantage d’annuler quasiment les frottements en améliorant très nettement le rendement mécanique et énergétique de l’équipement. Cette solution initiale est celle d’un guidage à composants roulants étant concurrentiel pour ses vitesses élevées.

Des frottements importants, une précision qui se dégrade au fur et à mesure de l’usure, une forte déperdition d’énergie, tels sont les défauts primordiaux que montre la seconde solution. Ce second guidage type de « classique » ne peut être conçu que pour des vitesses de déplacements modérées.

Trois principales catégories des systèmes à guidages roulants

Voici trois principales catégories de systèmes utilisant les guidages roulants.

Les unités linéaires incorporent le dispositif de roulement, l’organe de déplacement (vis à bille, pignon crémaillère, courroie carrée) et le rail de guidage.

Les glissières télescopiques offrent selon les cas, d’éventuels dispositifs de blocages de sécurité et une extraction totale ou partielle.

Les guidages linéaires se constituent d’un patin à recirculation de billes ou de cages à bille (ou à rouleaux), et d’un rail muni de galets.

Voir plus

Laisser un commentaire

Close