Industrie

Pourquoi le bio n’est-il pas forcément écolo ?

Depuis quelques années, l’alimentation biologique ne cesse de faire l’actualité. Les produits biologiques seraient le moyen le plus sûr pour avoir une bonne santé. Toutefois, les bienfaits qu’on leur reconnaît semblent vouloir occulter le fait qu’ils peuvent ne pas être écologiques. Le simple fait de faire transporter les produits bios ne serait pas écologique. Apprenez-en plus dans cet article.

Pourquoi le bio n'est pas toujours écolo ?

Il faut le dire, le bio n'est pas toujours écolo, et cela, pour de nombreuses raisons.

  • L'impact sur l’environnement

On le sait tous, les produits bios sont censés ne pas contenir des produits chimiques comme les pesticides, les additifs ou autres. Leur agriculture emploie des engrais naturels. Mais le véritable problème de l’agriculture biologique est le rendement. Contrairement aux autres produits dont le rendement est abondant, l’agriculture bio donne un faible rendement. Pour avoir une quantité plus importante, il faut cultiver plus de terres. Cela porte atteinte au respect de l’environnement.

D’après le rapport des Nations Unies, le rendement de l’agriculture biologique baisserait jusqu’à 60 % en fonction de la zone de production et de la culture. C’est l’une des raisons pour lesquelles plusieurs agriculteurs qui se lancent dans la culture du bio sont obligés de travailler une surface importante de terres.

À quoi bon se lancer dans une production qui ne peut couvrir les besoins du marché ? Il faut savoir qu’aujourd’hui, la lutte pour la préservation de l’environnement est un sujet important sur lequel se penchent tous les gouvernements. La survie de l’humanité dépend du traitement réservé à l’environnement. La production du bio présente d’énormes risques de disparition de la biodiversité.

  • La toxicité des pesticides naturels

On pense généralement que les pesticides naturels ne contiennent pas d’éléments nocifs sur la santé de l’être humain. Si cela est vrai en ce qui concerne l’homme, les abeilles par contre en font les frais. Pour combattre les champignons, moisissures et autres ravageurs, les pesticides bios doivent être toxiques. Ce fait n’est nullement évoqué par les défenseurs du bio. Des études ont montré l’effet toxique de certains pesticides sur les abeilles.

  • L’émission du CO2 en agriculture bio

L’agriculture biologique, contrairement à ce que l’on pense, libère dans l’environnement beaucoup de carbone. Bien que n'utilisant pas les gros engins (consommant du carburant), le simple fait de remuer la terre afin de déraciner les mauvaises herbes contribue déjà à l’émission du CO2.

  • Le conditionnement des produits issus de l’agriculture biologique

Un autre argument de taille qui montre que le bio n’est pas forcément écologique est son conditionnement. La question du conditionnement a fait l’objet de plusieurs interventions des chercheurs sur le sujet. Les produits biologiques censés faire du bien à la santé sont conditionnés dans des emballages qui ne sont pas du tout écologiques. Les emballages présentent des épaisseurs trop importantes pour des produits dits biologiques. Très peu d’industriels adoptent des emballages biodégradables. Le besoin d’information est criard au niveau de cette chaîne de la distribution.

  • Les moyens utilisés pour le transport des produits biologiques

Tous les défenseurs de l’environnement sont unanimes sur le fait que le transport des produits bio pollue l’environnement. Plusieurs produits biologiques quittent les pays africains vers l’Europe et autres destinations. Ces produits sont, pour la plupart, convoyés par avion. Cela occasionne l’émission de façon abondante de gaz à effets de serre. Il est démontré que le transport aérien contribue fortement à la pollution de l’environnement et surtout au réchauffement climatique.

Si un Français mange un fruit issu de l’agriculture biologique du Cameroun, l’empreinte de carbone émis pour ce trajet est très importante pour qu’on parle de produit bio et écologique. Aujourd’hui plusieurs associations de défense de l’environnement plaident pour une réduction des vols aériens à cause de leurs conséquences négatives sur l’environnement.

Produit bio et écologique : la consommation locale comme seule solution

Pour que le bio soit réellement écologique, il faut que les produits soient issus de l’agriculture locale et consommés localement. Si un Français résidant à la campagne consomme de la pomme bio cultivée dans son jardin, il n’y a aucune émission de carbone avant sa consommation. On pourrait dire aisément de ce produit qu’il est bio et écologique. On ne parlera de produit bio et écologique que lorsqu’il n’y a pas d’impact sur l’environnement.

Préférer la nourriture bio issue de la production locale comporte de nombreux avantages, pour soi et pour les autres. Cela participe également à la préservation de l’environnement.

Voir plus

Laisser un commentaire

Vérifiez également

Close
Close