Formation

La formation ambulancier

L’ambulancier représente un agent du secteur médical d’assistance à la personne. Il assure le transport des malades et blessés dans un véhicule spécifique. Si nécessaire, il leur apporte les premiers soins. Pour devenir ambulancier, vous devez suivre une formation ambulancier. Découvrez la formation ambulancier et le rôle de cet assistant du monde médical ainsi que ses débouchés.

Les principales fonctions d’un ambulancier

Un ambulancier joue simultanément deux rôles essentiels. Il assure le transport des malades et des blessés dans un véhicule médicalisé. Au cours du transfert, il veille à leur confort optimal. Si nécessaire, il leur fournit une assistance grâce à ses compétences d’auxiliaire de soins. Les personnes âgées peuvent également recourir à un ambulancier pour se rendre dans un centre de santé ou dans une maison de retraite. Tout au long du transport, il veille sur le patient et prend toutes les dispositions pour le maintenir dans un état de santé stable. Il doit emprunter le meilleur itinéraire possible. Généralement, l’ambulancier s’informe auprès des infirmiers et médecins pour réussir les transferts spécifiques.

Par ailleurs, l’ambulancier doit s’occuper convenablement de sa voiture. Il encaisse les recettes de ses opérations et assure une tenue administrative des dossiers des personnes qu’il a pris en charge. En général, l’ambulancier travaille en équipe. Il se fait assister par un auxiliaire ambulancier. Pour pouvoir exercer la profession d’ambulancier, vous devez impérativement suivre une formation ambulancier pour obtenir un diplôme d’État ambulancier (DEA) auprès de la croix rouge, par exemple.

Les conditions de sélection à la formation ambulancier

Pour pouvoir suivre une formation ambulancier, vous devez vous soumettre aux épreuves de sélection dans un centre agréé par le ministère de la Santé. La règlementation exige un niveau minimum de 3e pour participer aux tests liés à la formation ambulancier. Toutefois, la grande majorité des postulants à la formation ambulancier dispose plutôt d’un baccalauréat. Un nombre considérable de candidats à la formation ambulancier se présente également avec un diplôme du domaine social ou sanitaire comme le CAP. De plus, vous devez détenir les pièces suivantes pour être retenu pour la formation ambulancier :
  • un permis de conduire de type B avec plus de 3 ans d’ancienneté ;
  • une attestation d’aptitude à la conduite d’une ambulance délivrée par la préfecture ;
  • un certificat médical de vaccination ;
  • une attestation de formation aux gestes et aux soins d’urgence (AFGSU) de niveau 1.
Chaque postulant à la formation ambulancier doit également justifier un stage d’orientation de 140 heures. Cela doit s’effectuer dans une société d’ambulance. Mais, cela ne s’impose pas aux auxiliaires avec plus d’un mois d’exercice. Les sapeurs-pompiers de Paris ou de Marseille avec 3 ans d’expérience ne doivent pas non plus se soumettre à ce stage.

La sélection à la formation ambulancier comprend deux épreuves d’admissibilité. La première étape démarre avec un stage de découverte de 140 heures. Puis, chaque postulant subit une épreuve écrite de français et d’arithmétique. À la seconde étape, chaque candidat à la formation ambulancier participe à un entretien avec un jury délibératoire.

Les titulaires d’un BAC et d’un diplôme dans un domaine social ou sanitaire ne composent pas l’épreuve écrite d’admissibilité. De même, les postulants avec au moins un an d’exercice de la fonction d’auxiliaire ambulancier durant les 5 dernières années bénéficient d’une dispense pour l’épreuve orale d’admission.

La formation ambulancier peut se dérouler à temps partiel ou complet. Selon l’option retenue, elle s’étale sur une période de 2 à 4 mois. Vous suivez 455 heures d’enseignement théorique en clinique et 175 heures de stage chez un transporteur habilité. Au cours de la formation ambulancier, vous profitez d’un cursus de 630 heures au total.

Où passer un diplôme de formation ambulancier ?

Pour obtenir votre parchemin à l’issue de votre formation ambulancier, vous suivez les cours théoriques dans les centres ci-après :
  • institut de formation CHU de Lille ;
  • institut de formation CHU de Strasbourg ;
  • institut de formation CHU de Rennes.
À l’issue du processus, vous obtenez un diplôme d’État ambulancier (DEA) qui vous permettra d’officier en qualité d’ambulancier.

Coût de la formation ambulancier

La formation ambulancier reste payante. Elle s’évalue à environ 3 000 euros. Ces frais peuvent être partiellement ou intégralement couverts par la région du postulant ou par le Fongecif dans le cadre de la formation continue. Vous avez également la possibilité de bénéficier d’indemnités liées au transport. Les candidats sans permis de conduire doivent prévoir entre 700 et 1 400 euros pour accomplir cette formalité. Vous aurez sans doute besoin de ressources financières pour acquérir des supports pédagogiques.

Où travailler après une formation ambulancier ?

À l’issue de votre formation ambulancier, le diplôme obtenu vous autorise à opérer dans les secteurs privé et public. Vous pouvez aussi intervenir dans une clinique ou dans les maisons de retraite. Après quelques années d’exercice, votre supérieur hiérarchique peut vous nommer comme régulateur dans une structure de soins. Vous aurez alors à gérer davantage de tâches administratives. Vous devrez gérer les appels et coordonner les requêtes. Cela passera par l’élaboration d’un planning des courses et des interventions. Un ambulancier peut également se mettre à son propre compte.

Une formation ambulancier pour gagner combien ?

Son revenu s’établit à environ 1 425 euros brut annuellement après sa formation ambulancier. Au fil du temps, ce salaire peut grimper jusqu’à 2 000 euros. Néanmoins, la rémunération de cet agent dépend fortement de l’entreprise qui l’emploie. Dans le secteur privé, un ambulancier profite d’un taux horaire minimal de 10,04 €. Compte tenu des temps d’inactivité, les structures libérales rémunèrent généralement les ambulanciers à 90 % de ce taux horaire en journée et à 75 % durant la nuit. À compte personnel, ce professionnel bénéficiera sans doute d’un salaire plus intéressant. Mais, il devra bien entretenir son véhicule et assumer les charges liées à sa structure.

Voir plus

Laisser un commentaire

Vérifiez également

Close
Close