Commerce

La marque Prémibio rappelle 2000 boites de lait infantile 1er âge pour « un risque de contamination »

Après le scandale Lactalis, voilà que la marque Premibio rappelle 2000 boîtes de lait infantile 1er âge pour un risque de contamination par une bactérie, et cela selon l’information communiqué par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Les boîtes de lait en poudre infantile Prémilait 1er âge appartenant au lot n°257 ont été rappelés et retirés des rayons des grandes surfaces et pharmacies en raison d’un risque de contamination par des entérobactéries de type Enterobacter Sakazakii. L’enseigne Premibio a donc pris la décision de retirer ces lots sur le marché en accord avec la Préfecture de la Vendée.

Le communiqué diffusé par la  DGCCRF a indiqué que jusqu’à ce jour, aucun cas d’infection à l’Enterobacter Sakazakii n’a pas encore été enregistré et rapporté auprès des autorités sanitaires. Toutefois, afin de prévenir de tel cas, si vous avez des boîtes concernées par ce rappel, il est recommandé de ne pas les utiliser, qu’elles soient neuves ou déjà entamées. Si une fièvre persistante apparaît chez l’enfant après la consommation dudit produit dans les 15 jours, veuillez consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Une telle décision avait été prise suite à un contrôle effectué par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de la Vendée. Ce contrôle entre dans le cadre du plan de contrôles spécifiques régissant les établissements fabriquant des poudres de produits laitiers destinées à l’élaboration de denrées pour nourrissons ou enfants en bas âge. Ce plan de contrôle est effectif depuis janvier 2018 et entrepris par la Direction générale de l’alimentation afin de prévenir tout autre scandale comme la contamination à la salmonelle des produits Lactalis à destination des nourrissons et des enfants en bas âge.

En effet, c’était en octobre 2017 que les inspecteurs ont pu constatés la présence d’Enterobacter Sakazakii dans des échantillons de produits appartenant au lot n°257. Dès lors, Premibio  avait procédé à des analyses complémentaires pour déterminer les boîtes concernées et avait décidé d’arrêter la commercialisation d’une partie d’entre eux. Par contre, la DDPP a jugé que les éléments présentés par l’entreprise n’étaient pas suffisants pour prouver que le reste du lot n’a pas également été contaminé. C’est pour cette raison que, mercredi dernier, l’entreprise a décidé le retrait et le rappel de l’ensemble du lot tout en informant sa clientèle. L’entreprise devra également revoir sa procédure de gestion des non conformités suite à la demande de la DDPP.

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close